Martin Loizillon

Comédien de profession, formé notamment au Conservatoire National d’Art Dramatique, j’ai travaillé sur de nombreux projets à la télévision, au cinéma et au théâtre. Également en charge d’une compagnie de théâtre, j’enseigne l’art dramatique aux enfants et aux adultes depuis plus de 10 ans, et je gère la production de tournées théâtrales en France et à l’étranger.

J’ai été sensibilisé à la question de la participation citoyenne par le biais de l’association « LES CITOYENS CONSTITUANTS » qui prône le tirage au sort en politique et qui organise des ateliers constituants pour familiariser les gens à la délibération collective (la sociocratie).


Sensible également à la mobilisation des gilets jaunes en novembre 2018, il m’est apparu de plus en plus évident que le pouvoir citoyen s’était considérablement affaibli ces dernières décennies et qu’il était devenu nécessaire que chacun participe activement à la compréhension de nos institutions politiques pour retrouver une part de nos libertés perdues et éviter le délitement de notre société.

Contractuelle de la fonction publique territoriale en disponibilité, je travaille à mon compte depuis 2018 en continuité de mon expérience de 30 ans dans les modes d’accueil de la petite enfance et la parentalité.

Passionnée par la santé naturelle et le respect des lois fondamentales du vivant, humain et non-humain, je suis sensible depuis l’adolescence à la souffrance des plus fragiles, aux inégalités sociales et au détournement des territoires et ressources de la planète au profit des plus riches.

Mère de 3 enfants, j’ai eu à cœur dans ma vie personnelle et associative de mettre en acte mes valeurs, en m’investissant d’abord pendant 10 ans au sein de crèches parentales, puis dans une structure d’insertion par le maraîchage biologique de 2001 à 2016.

Au printemps 2020, inquiète des conséquences sociales et psychologiques des mesures sanitaires, et disposant de mon temps, j’ai retrouvé le chemin du bénévolat en rejoignant Croix-Rouge Écoute pour quelques semaines. Très choquée dès le début par le silence médiatique concernant la prévention et les traitements précoces du Covid, tantôt révoltée, tantôt atterrée, devant le climat de peur savamment entretenu au-dessus de nos têtes, j’ai rejoint l’élan de cette liste citoyenne pour faire ma part dans le réveil des consciences et l’émergence d’une vraie démocratie, avec l’espoir d’un autre avenir pour nous et les générations futures.

Claire Demathieu

Alexandra Carrasco

Je suis traductrice littéraire et mère de deux enfants.

Née en Allemagne, j’ai passé mon enfance au Chili et suis arrivée en France à l’âge de 10 ans. Je suis d’autant plus attachée à ce pays qu’il nous a accueillis, ma famille et moi, après le coup d’État sanguinaire de Pinochet en 1973. Cette expérience a éveillé précocement ma conscience politique, m’amenant à militer dans les jeunesses communistes et à être bénévole au Secours populaire. 

En 1981, comme nombre d’entre nous, j’ai cru que Mitterrand rallumait le flambeau d’une révolution sociale et pacifique, celui-là même qui s’était éteint avec la mise à mort du gouvernement d’Unité populaire d’Allende. Au fil des compromis, des compromissions et des trahisons, j’ai plongé dans un demi-sommeil politique où je me contentais d’aller voter sans enthousiasme. Jusqu’à ce que la crise du covid me réveille en sursaut, avec son lot d’incohérences et de décisions arbitraires dont nous observons déjà les terribles conséquences. Ma participation à cette liste citoyenne découle d’une conviction nouvelle : l’humanité a besoin d’accomplir un grand virage où il appartient à chacun de faire sa révolution intérieure pour fonder une démocratie réelle. 

Intéressé depuis toujours par le bien commun je n’ai jamais voulu m’engager dans des partis politiques qui ont tendance à imposer leur doctrine. Aussi j’ai privilégié un engagement professionnel en choisissant un domaine de service public : les transports collectifs.

J’ai ainsi œuvré pour de nombreux Départements, Régions ou Groupements de communes, dont par exemple :

  • La création du service de transport spécialisé pour les personnes handicapées de la Ville de Paris qui a été ensuite répliqué en Essonne sous le nom de PAM91,
  • L’étude de l’optimisation des transports scolaires dans le Département de l’Essonne,
  • La conception des lignes de bus structurantes du Département de l’Essonne et sa mise en œuvre avec le réseau Albatrans

Et concernant plus particulièrement notre canton de Palaiseau :

  • Les premières études initiant un site propre bus sur le plateau de Saclay,
  • Et le réaménagement du réseau de bus des Cars d’Orsay

Aujourd’hui, en étant retraité et en faisant le constat du déficit de démocratie des partis traditionnels, je suis disponible et désireux de nous engager dans une démarche de démocratie directe.

Xavier Lecomte